Depuis quelques semaines, la télévision câblée E! diffuse une émission téléréalité dédiée à un groupe de personnes bisexuelles qui se donnent des rendez-vous galants, sans codeparental. Elle doit être interdite par la haute autorité de la communication (HAC).

La haute autorité de la communication (HAC), est prompt à lever son bâton sur les médias qui ne font que leur travail. Cette institution qui avait suscité tant d’espoir chez les professionnels et une partie de de l’opinion, est desomais perçue comme un boulet.

Les abonnés de cette firme française ne savent plus à quel saint se vouer. Tant les programmes diffusés sur le cable par certaines chaines frisent l’ indécence et la promotion des orientations sexuelles en déphasage avec les cultures gabonaises.
 » Si ce n’est pas deux hommes qui s’accouplent c’est des femmes filmées dans des positions équivoques.

Canal+ diffuse ces programmes sans être inquiété, alors qu’en France par exemple, les films sont précédés des messages protégeant les plus jeunes. Le Gabon étant un comptoir colonial, le groupe appartenant à Vincent Bolloré n’en fait qu’à sa tête. Normal nous sommes des nègres!