La coalition Rassemblement Héritage et Modernité -Union Nation, ne prendra pas part à la constitution du bureau des maires de la commune d’Akanda.

Avec onze (11) conseillers sur un total de 47 soit 28 conseillers pour le Parti Démocratique Gabonais (PDG) parti au pouvoir, quatre (4)conseillers pour le PSD et quatre (4) pour les indépendants. La coalition se positionne ainsi comme la deuxième force politique de la commune d’Akanda. Ne disposant pas de la majorité au sein du conseil municipal de la commune, la coalition décide de ne pas prendre pas part à l’élection des différents maires de la commune et ne présentera aucune candidature aux différentes fonctions de maire et de maire-ajoint au sein de l’exécutif municipal. Et celà afin de laisser le choix de cet exécutif municipal sous la seule responsabilité de la formation politique qui dispose de la majorité. Elle a pris la décision de ne pas intervenir dans sa désignation. Elle sera bien présente à la réunion du conseil municipal du dimanche 03 février 2019 prochain, assistera sans prendre part aux votes des maires.

Pour sa part la coalition exercera au cours de son mandat municipal, une fonction de contrôle de l’action de l’exécutif municipal au sein du conseil. Elle ne manquera pas d’apporter sa contribution effective aux travaux du conseil municipal. Et ne manquera pas de proposer au conseil la réalisation des projets majeurs, les décisions qu’elle jugera importante pour la commune et ses habitants. Elle participera à l’amélioration des décisions et des projets qu’elle jugera utile pour la commune où ses habitants. Enfin, elle s’opposera à toutes les décisions du conseil municipal qu’elle jugera contraires aux intérêts de la commune où de ses habitants.

Dans l’immédiat, la coalition Rassemblement Héritage et Modernité – Union Nationale pour la commune d’Akanda, proposera au conseil de saisir les institutions compétentes, notamment le Gouvernement, la Cour Constitutionnelle et le conseil d’Etat au sujet de la nouvelle taxe dénommée « contribution pour les ordures ménagères « , créée par la loi des

finances 2019. Étant donnée qu’elle est instituée pour le ramassage des ordures ménagères, le balayage des rues et le courage des caniveaux, cette taxe devra directement t’ être affecté au budget de chaque collectivité locale et non au budget général de l’État.

« Akanda j’y crois » est un projet au service de la commune et de ses habitants. Au cours de ce mandat qui nous a été confié par nos compatriotes, nous allons servir Akanda et les Akandais en étant dans l’opposition et nous en sommes fiers.

Le changement d’exécutif est un outil essentiel pour le développement économique et sociale de notre jeune commune, nous travaillerons à ce que nos concitoyens en soient désormais convaincus  » à dit Jean Gaspard Ntoutoume Ayi porte parole des conseillers de la coalition de la commune d’Akanda.