Accueil Politique La rareté des antirétroviraux inquiète le gouvernement

La rareté des antirétroviraux inquiète le gouvernement

104
0

La crise née du manque des antirétroviraux a été au menu d’une séance de travail entre les ministres d’Etats à la Santé, Denise Mekam’Ne Edzidzie, au Budget, Jean Fidèle Otandault et le ministre de l’Economie, Jean Marie Ogandaga.

La réunion de travail a eu lieu mardi à l’immeuble du 2 décembre qui abrite les services du premier ministre. L’ordre du jour portait essentiellement sur l’éventualité d’une pénurie du médicament notamment les antirétroviraux dont 38 000 malades sont sur le point de ne plus en prendre et ainsi exposés à une mort lente.

La réunion a été présidée par le Premier Ministre, Julien Nkoghé Békalé.

Pour éviter la pénurie, le Premier Ministre préconise que l’on sorte de l’urgence. Pour lui, il faut ‘’s’arrimer davantage à la planification’’.

Le Chef du gouvernement qui avait prôné l’amélioration de l’offre de santé aussi bien pendant le dernier séminaire gouvernemental que pendant sa déclaration de politique générale a demandé aux membres du gouvernement et aux acteurs concernés par la question de la chaîne de distribution du médicament de ‘’dépenser l’argent avec justesse et efficacité au profit des populations ‘’, car selon Julien Nkoghé Békalé ‘’ on ne choisit pas une catégorie de médicaments ou de tomber malade’’.

Pour ce faire, le Chef du Gouvernement a invité l’ensemble des personnalités concernées par le circuit du médicament à mettre en place ‘’ une vraie politique du médicament soit planifiée ‘’. De même qu’il souhaite que soit restauré l’Office National Pharmaceutique pour une réelle autonomie de ce secteur.

Quant au ministre d’état au Budget, il a rassuré au chef du gouvernement de ce que ses services ont pris les dispositions nécessaires et urgentes pour ne plus connaître à l’avenir une situation similaire.

Source: Gouvernementale