Accueil Justice Gabon: Athanase Ndoye Loury boudé pour ses pratiques mafieuses?

Gabon: Athanase Ndoye Loury boudé pour ses pratiques mafieuses?

250
0

Le 23 avril 2019, le tribunal de première instance de Port-Gentil avait destitué Me Athanase Ndoye Loury pour de sérieux doutes sur sa gestion dans l’affaire ECGA au profit d’un juge commissaire.

Me Athanase a toujours été boudé partout où il est intervenu. Il est d’ailleurs considéré comme de « la peste », par les employés des entreprises où il est intervenu pour soit les redresser ou les liquider. L’homme est passé maître dans l’art de l’escroquerie, les détournements des biens appartenant à diverses entreprises dont il est curieusement nommé syndic. Et d’ailleurs il avait été arrêté en 2014 puis incarcéré à la prison centrale de Libreville. On lui reprochait d’avoir escroqué 100 milliards de francs à une dizaines de sociétés a savoir, Société SA, Industrie bois de négoce, Société STSI Boccard Gabon, COGEMATE, ENELEC SA, SETTECAM, SAFARIE, CD AVION, OCTRA devenu SETRAG, BUTULOG TANK-GABON et LUTEXFO-SOFORGA.

Il lui était aussi reproché d’avoir saisi des biens sur la base d’un jugement commercial rendu par le tribunal pénal de Libreville qui condamnait Honest Timber Gabon, débitrice de Leroy Gabon. Dans la foulée,il fit également l’objet de plusieurs plaintes pour les mêmes griefs. A ce jour, toutes ces plaintes sont restées sans suite. C’est aussi celà la justice gabonaise?

L’affaire des milliards d’EGCA a permis une fois de plus de révéler à la face du monde les pratiques dignes d’une mafia à l’italienne. Ce qui lui valu son éviction de syndic de cette entreprise.

Le 25 Février dernier les employés de EGCA avaient interpellé le Ministre d’Etat à la justice pour demander son remplacement. Dans leur saisine, ils avaient pris le soin de préciser que Athanase Ndoye Loury, n’avait pas payé que trois (3) mois de salaire pour certains et des avances pour d’autres alors que les pères et mères de familles cumulent à ce jour 18 mois de salaires impayés pour les nationaux et 24 mois pour les autres extra-nationalités.

C’est grâce à une pétition signée des employés adressé le 1er octobre 2018 à Madame la Présidente du tribunal de Port-Gentil pour demander le départ du syndic Athanase Ndoye Loury. Et la lettre de protestation adressée au Ministre d’Etat à la justice, ont eu raison du syndic.

Le garde des Sceaux ne pouvant resté insensible à cette situation, a instruit le Directeur Général de la Caisse de Dépôts et de Consignations (CDC), de procéder au retour des sommes de un milliard ( 1000.000.000 )FCFA en faveur d’EGCA et un milliard ( 1000.000.000 ) FCFA en faveur de Satram par le débit du compte « séquence fêtes tournantes », et le crédit du compte numéro 40024000010220703920142 intitulé redressement judiciaire Satram ouvert à Ecobank en date du 09 avril 2019 et le 06 mai 2019, 500.000.000 f ont été payés à Satram tandis que pour la société EGCA , un échéancier mensuel à également été arrêté avec paiement sur le compte numéro 0061040002421 intitulé redressement judiciaire ECGA domicilié à la BICIG et sous la gestion de Maître Athanase Ndoye Loury avec date de dernier paiement le 30 juillet 2019.

Maître Athanase Ndoye Loury, syndic judiciaire d’EGCA suspendu par décision du tribunal de Port-Gentil et remplacé par un juge commissaire dans la procédure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Or
Please enter your comment!
Please enter your name here