Il en avait l’habitude, mais l’acte d’aujourd’hui, parce qu’il ne passe pas inaperçu, a convaincu le grand nombre de l’engagement de Christian Patrichi Tanasa Mbadinga de voler au secours de la jeunesse du département de la Dola, de la localité de Ndendé, son chef-lieu, notamment. C’est dire qu’il a compris depuis longtemps le cri du cœur des populations parfois défavorisées ou éprouvant parfois des difficultés à accéder aux charges liées aux frais afférents à la scolarisation de leur progéniture. D’où l’acte qu’il vient de poser en faveur de 1500 élèves de la commune de Ndendé dont le geste du bienfaiteur restera à jamais gravé dans leur mémoire.

Ce sont au total 1500 kits scolaires qui ont été récemment remis par l’Administrateur Directeur Général de la Gabon Oil Company (GOC) au nom du Parti Démocratique Gabonais (PDG) dont il est un des représentants dans la province de la Ngounié, à Ndendé plus précisément. Christian Patrichi Tanasa Mbadinga a voulu démontrer qu’il reste fidèle à la politique du Chef de l’État Ali Bongo Ondimba pour qui les classes défavorisées, la femme et la jeunesse doivent nécessairement bénéficié d’un regard particulier. Sachant de nombreuses familles confrontées par ces temps de rentrée scolaire à des difficultés obérant leur possibilité de subvenir convenablement aux charges qui sont les leurs en pareille circonstance et tenant à renouveler un geste qu’il a souvent effectué peut- être pas aussi solennellement, Patrichi Christian Tanasa Mbadinga s’est résolu à d’entrée financé des cours de vacances au profit de ces jeunes bénéficiaires, cours de vacances qui se sont tenus du 31 juillet au 31 août dernier dans les locaux de l’École publique de Ndendé et auxquels ont pris part des élèves des classes de 1ère année à la Terminale à l’initiative du mouvement des jeunes de la Dola dénommé « Génération CPT9, le finisseur ». 

 

« Nous remercions le parrain CPT9 qui est très attentif aux doléances qui concerne la jeunesse que notre dynamique prône à travers lui quand on sait la précarité ambiante dans laquelle de nombreux mères et pères de famille baignent, l’on peut imaginer comment chacun d’entre eux perçoit le geste récemment accompli à Ndendé par le jeune cadre de la localité », a exprimé, Anarh Backy président du mouvement des jeunes de la Dola « Génération CPT9, le finisseur ».

D’abord parrain de l’acte de l’Association Jeune Talents du Gabon (JTDG) qui avait récompensé plus d’un trentaine d’élèves des écoles primaires et du lycée d’état Paul Marie Yembit de Ndendé au mois de juin dernier, en décidant d’aider ses sœurs et frères, Christian Patrichi Tanasa Mbadinga qui tenait à étendre ce geste à d’autres apprenants, a deux après, c’est-à-dire au mois d’août dernier, démontré cette fois – ci aux nouveaux bacheliers qu’il est déterminé à offrir les mêmes chances de réussite à tous en leur apportant la motivation nécessaire dans un contexte de difficultés croissantes qui peuvent par moments obérer les possibilités des uns et des autres. Un signal fort qu’il faut interpréter comme une incitation à comprendre que le département de la Dola en général, la ville de Ndendé en particulier, seront ce que leurs fils en feront.

Encourager l’excellence reste alors son leitmotiv de Christian Patrichi Tanasa Mbadinga pour pousser tout un chacun vers le haut et ne pas admettre de regarder vers le bas. Son geste abondamment commenté par des gens qui le perçoivent positivement arrive bien à son heure car il s’inscrit dans sa volonté de vulgariser ses relations avec ses parents, sœurs et frères et leur rappeler, si besoin était encore, qu’il faut remonter aux années 70 pour voir le Lycée d’État de Ndendé abriter un centre du Baccalauréat, ce qui n’est pas un signe anodin surtout lorsqu’il exprime la considération qu’ont les autorités gabonaises pour la localité et le département en matière de formation et de fréquentation scolaire.

Vu que cet acte est de nature à soulager les parents, il a été salué du fond du cœur par les représentants des enseignants et des élèves qui en ont profité pour remercier le chef de l’État pour la confiance qu’il a placé en Christian Patrichi Tanasa Mbadinga en lui confiant d’importantes responsabilités aussi bien à la GOC qu’au sein du Parti Démocratique Gabonais.

 

Par Yorick KOMBILA MANFOUMBY