Accueil A la Une Poste SA, un collectif à la rescousse d’Andandé

Poste SA, un collectif à la rescousse d’Andandé

183
0

Objet d’une cabale médiatique, le directeur général de la Poste SA, Michael Adande, a reçu le soutien des certains agents de la Poste SA. Soutien apporté le 28 mai dernier, afin de rétablir l’honneur de ce dernier.

Dans l’une de ses publications, le journal en ligne Gabon Média Time, le 23 mai dernier,
s’appuyant un article de l’hebdomadaire Echos du Nord affirme que : « Le remplaçant d’Alfred Mabicka, est sur une corde raide…il aurait aujourd’hui, selon nos confrères d’Echos du Nord, à ses trousses, les gendarmes de la Commission bancaire de l’Afrique Centrale (Cobac), qui souhaitent savoir à quoi a réellement servi les 400 millions de Fcfa soit disant prévus pour rénover son bureau. Ce dernier devra également s’expliquer dans les jours à venir avec son ministre de tutelle au sujet de ce logiciel coûteux qui ne servira pas à la Postbank. » Des propos jugés diffamatoires et infondés selon les membres du Collectif des agents de la Poste SA.

Pour le Collectif des agents de la Poste, Michael Adande, a été nommé comme administrateur provisoire de Posetbank, cumulativement avec ses fonctions de DG de la Poste SA. Ils indiquent que l’actuel responsable, n’est ni de près ni de loin responsable de l’état de déliquescence dans lequel se trouve aujourd’hui l’institution bancaire.

 » La situation de Postbank serait liée aujourd’hui aux « difficultés financières de l’Etat », a indiqué M Assoume le porte-parole du Collectif.

puis d’ajouter  » Ces difficultés ne permettent pas encore la mise en place et la réalisation du plan de redressement adopté par l’assemblée générale des actionnaires de Postbank. Pour rappel, le plan de redressement de Postbank nécessite une reconstitution des fonds propres à hauteurs de 37 milliards de francs CFA ».

Concernant les accusations portant sur les 400 millions de francs CFA qui auraient été dégagés pour la réhabilitation du bureau de Michael Adande, les membres du Collectif des agents de la Poste SA parlent « d’un montant raisonnable et très éloigné » des chiffres donnés par la presse. L’argent aurait servi entre autres à la réalisation des travaux d’aménagement du bureau du DG de la Poste SA, la salle de réunion, les bureaux des conseillers, le bureau du contrôleur général, le secrétariat, le service courrier, la salle d’attente et les salles fortes.

Pour le logiciel mis en cause, les agents affirment que ce dernier est bien opérationnel et permet « de payer régulièrement, sans dysfonctionnement, les salaires aux fonctionnaires, les pensions aux retraités et de traiter toutes les opérations courantes d’une banque »

Sur un tout autre plan, les membres du Collectif des agents de la Poste ont mis sur la place publique, une histoire de détournement de fonds à Postbank. Il semble à en croire ces derniers que le liquidateur de l’institution bancaire désigné par la Coabac, Dieudonné Nkassa Emane aurait subtilisé près de 2 milliards FCFA des caisses de la banque. Une enveloppe qui constitue une partie de l’épargne des épargnants. Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Or
Please enter your comment!
Please enter your name here