Accueil A la Une Le Syndicat national des magistrats gabonais veut la libération  des prisonniers politiques

Le Syndicat national des magistrats gabonais veut la libération  des prisonniers politiques

357
0

Au cours de son congrès ordinaire, tenu à Libreville, le jeudi 7 mars 2019, le Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag) dont l’ordre du jour était de faire son bilan et la restructuration du son bureau exécutif. L’ oppurtunité donnée à Germain Ella Nguema d’ évoquer la question des prisonniers politiques, dont leur détention relève  de l’arbitraire.

« Comment pouvons-nous accepter de maintenir en détention des personnes pour lesquelles nous sommes convaincus de leur innocence? Aux collègues, au nom de l’apaisement, nous demandons la libération pure et simple de tous les détenus d’opinion incarcérés sous les fallacieux prétextes de délits de droit commun», s’est-il exclamé.

Le congrès a adopté les  nouveaux statuts et règlement intérieur. Puis a élu  3 membres sur les 4 que compte le directoire, pour pallier aux membres affectés   à l’intérieur du pays suite du dernier Conseil supérieur de la magistrature  de juillet dernier.

Le congrès a donné l’ occasion aux magistrats de rappeler à la tutelle les besoins de son fonctionnement et la la mise en place urgent d’un service d’archivage numérique des toutes les juridictions de tous les palais de justice

Le Synamag a également demandé à la tutelle de renforcer les capacités des internes par des formations et la revalorisation de la  de logement, sans ommttre la construction d’un nouveau siège de la Cour de cassation .