Accueil A la Une Gabon: La société civile gabonaise condamne l’arrestation de Ghislain Malanda

Gabon: La société civile gabonaise condamne l’arrestation de Ghislain Malanda

53
0

A la suite de Jean Remy YAMA, leader de la Dynamique Unitaire, actuellement recherché pour avoir déclaré qu’il avait l’intime conviction que le Président de l’Exécutif gabonais Ali Bongo serait mort consécutivement au chaos ambiant au  sommet de l’Etat, Ghislain Malanda, Président du principal syndicat du ministère des transports gabonais a été kidnappé en sortant de son bureau hier soir.

Conscient de la détérioration du climat sociopolitique et de la gestion calamiteuse de l’Etat, Ghislain MALANDA s’est résolument engagé en faveur de la moralisation de la vie publique d’où son implication active dans les Mouvements pour la défense des droits de l’Homme et les libertés fondamentales au Gabon.

Aux côtés de Dynamique Unitaire avec lui, le SAMTAC, Ghislain MALANDA est aujourd’hui l’un des portes voix les plus audibles au sein de la société civile, un leader d’opinion respecté.

Cette arrestation illégale est l’œuvre d’éléments de la PJ, une police politique du régime, chargée de la traque des activistes et défenseurs des droits de l’Homme au Gabon .

La société civile gabonaise condamne avec la plus grande  fermenté  cet acte arbitraire  et ignoble qui vise à terroriser et à intimider toutes les personnes critiques des dérives  du régime totalitaire en place au Gabon.

En sa qualité de leader d’opinion, Ghislain Malanda a le droit de s’exprimer sur la vie de la nation, de même qu’il a le droit de critiquer ou de  condamner la corruption endémique qui sévit au sein du pouvoir exécutif gabonais. Son arrestation est  donc  la conséquence directe de ses opinions exprimées au cours d’une intervention sur facebook, le mardi 09 juillet 2019.

Au regard de ce qui précède, la société civile et les défenseurs des droits de l’Homme exigent, la libération immédiate et inconditionnelle de Ghislain MALANDA ainsi que la cessation des manœuvres et actions hostiles à ses activités au Gabon. NB : Ghislain MALANDA a entamé depuis ce matin, une grève de la faim illimitée.

Fait à Libreville, le 11 juillet 2019

Pour Tournons la Page Gabon

Marc ONA ESSANGUI

Pour le ROLBG

Georges MPAGA

Pour la Dynamique Unitaire

Alain PENDY

Pour la  Plate-forme Nationale de la Société civile

Pasteur Georges Bruno NGOUSSI

Pour le SAMTAC

Michel N’NANG METHOGO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Or
Please enter your comment!
Please enter your name here