Les représentants du personnel

avaient informé conformément à la réglementation en vigueur en République Gabonaise et qui dispose du droit de grève, qu’ils devaient initier un arrêt de travail de 48h ferme et sans négociations en guise d’avertissement, suite à toutes les interpellations faites à la direction générale.

Cette initiative à la levée du pied au poste de travail du vendredi 07 juin 2019 était la résultante d’une assemblée générale organisée la veille par le syndicat, sytra-sodigab qui était remonté et qui l’est toujours d’ailleurs contre ce qu’il qualifie de déficit managérial, imputé à la direction générale, de leur entreprise.

Le mouvement d’humeur des membres du syndicat de distribution gabonaise (sytra-sodigab), n’a pas eu le retour escompté. Bien au contraire, elle a plutôt poussé la direction générale du supermarché à durcir le ton du fait que le syndicat du personnel avait refusé toute négociation avec sa direction générale et celà devant l’inspecteur du travail.

En effet, il en ressort que l’ensemble du personnel de la SODIGAB exige la restitution de tous les acquis supprimés ou suspendus. Pourtant la direction générale n’a jamais suspendus ou supprimer quoi que ce soit. On peut citer ici quelques acquis mentionnés dans la décision de l’assemblé générale. Nous avons l’organisation de la fête du travail qui existe belle et bien, le respect des heures de fermetures du dimanche (13h30) est bien respectés, prêts maladies et décès sans conformités qui va de 1.000.000 frs à 500.000 frs des montants que la direction générale donne pour soutenir ses agents, le montant des jours fériés qui est de 30.000 frs à MBOLO et 10.000 frs à Prix Import. Le sytra-sodigab veut imposer 40.000 frs pour les jours fériés, le montant de l’inventaire ( nuit) vivres frais qui est de 10.000 frs, le sytra-sodigab veut imposer 20.000 frs. Il ya également le respect des heures d’ouverture du magasin 8h00 pour la direction générale et le syndicat, sytra-sodigab 9h00. Autres acquis port de pagne de fin d’année (anniversaire Mbolo), la cérémonie de décoration des salariés, la cérémonie du départ à la retraite, évaluation au mérite, attribution des primes de gestions et d’inventaires à 100% et la reprise de vaccination générale à tout le personnel. Voilà un peu les revendications au sortir de l’assemblée générale du vendredi 19 avril 2019, que la direction générale a toujours respecté sauf quelques unes a savoir le port du pagne pourquoi ?

En somme tout le désordre orchestré par le syndicat, sytra-sodigab n’avait pas lieu d’être, vu que la direction générale n’a jamais été fermé aux négociations, au contraire c’est même les grévistes qui ont refusé toute négociation avec sa hiérarchie et celà devant l’inspecteur du travail.