Accueil A la Une CNSS: Nicole Asselé mérite-t-elle la guillotine?

CNSS: Nicole Asselé mérite-t-elle la guillotine?

86
0

Un mouvement d’humeur des retraités a paralysé la circulation au niveau de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et les activités de ladite entité. Les voix se sont levé pour demander la démission de son Directeur général, Nicole Asselé.
On lui reproche entre autres des réformes qui ne seraient pas du goût des retraités. La réforme querellée qui a fait déborder le vase, est liée au paiement trimestriel des pensions.

Cette décision a été l’objet d’une rencontre entre les dirigeants de la CNSS la semaine dernière avec le collectif des retraités qui contestaient le paiement trimestriel des pensions.

Nicole Asselé coiffe la CNSS depuis près de deux ans et pour les observateurs avertis,  les choses bougeraient de ce côté-là. Ils en veulent pour preuves des réformes initiées en vue de la modernisation de la Caisse nationale de sécurité sociale. Et depuis,mardi 23 avril 2019, la CNSS a annoncé  le financement de la construction de 1000 logements au profit de ses administrés, et ce, grâce à un prêt de 45 milliards de Francs, octroyé par la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale . Cela lui a valu l’ire des internautes.
« Pour  le compte de l’année 2018, les cotisations
Ont été totalement payées, les recettes  budgétaires ont connu une nette évolution, les employés sont mieux traités, l’image de la CNSS est plus attrayante et le plan stratégique mis en place par les équipes favorise l’amélioration des prestations de cette organisation », indique une source proche de la CNSS.
Nicole Assélé a également initié des réformes qui garantiront dans un avenir court, long et moyen terme une meilleure gestion des cotisations et une diminution des contentieux entre la CNSS, les employés et les retraités. Mais avant l’institution a redynamisé de manière significative les rendements de cet outil social au service du bien-être des retraités et des populations gabonaises.

En ce qui est de la manifestation des retraités, les proches d’Asselé y voient une main noire tapis dans l’ombre. Et dont l’objectif est le départ du directeur général.
La caisse nationale de sécurité sociale s’interroge sur l’identité des manifestants.
Pour elle, les revendicateurs n’auraient pas encore l’âge de la retraite et ne seraient pas concernés par la question de la retraite. La direction générale se réserve le droit d’ester les auteurs de cet acte de déstabilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Or
Please enter your comment!
Please enter your name here