Accueil A la Une 44 partis politiques de l’opposition demandent Une transition de deux...

44 partis politiques de l’opposition demandent Une transition de deux ans

189
0
oznor

Libreville, le 31 décembre 2018( Gaboninfos)- 44 partis politiques de l’opposion ont demandé lundi
la mise en place d’une assemblée constituante et la mise en place d’une transition pour deux ans avec un president de transition et d’un gouvernement de transition lundi au cours d’un conclave, a constaté un journaliste de Gabonunfos.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba est absent du pays depuis deux mois pour cause de maladie. il se trouve au Maroc où il poursuit sa convalescence selon le ggouvernement.

Aujourd’hui plusieurs acteurs politiques et de la société civile demandent l’activation de la vacance du pouvoir et l’organisation des nouvelles élections présidentielles.

 »Les 44 soulignent avec force et details que la vacance de pouvoir n’est limitée dans le temps donc juridiment non encadrée. La vacance définitive quant à elle au terme de l’article 13 dure entre 30 et 60 jours alors s’interrogent il .
 » L’interim temporaire doit-il excéder la periode prévue pour la vacance définitive ?  » s’est interrogé Richard Moulomba, porte-parole des 44 et président de l’alliance nationale pour le renouveau (‘Arena).

 »La révision au forecept par la Cour constitutionnelle a davantage accélérée selon eux, l’insécurité juridique de l’Etat et la crise de nos institutions . Les 44 ont egalement recommandé des mesures de sortie crise., la mise à plat de nos institutions constitutionnelles, la mise en place d’une assemblée constituante, la mise en place d’une transition pour deux ans avec un president de transition et d’un gouvernement de transition.

 »Par ailleurs les 44 se réserve le droit de mener des actions multiformes pour revendiquer les conditions du redressement du pays. Aussi s’oppose t-il a toute prise de pouvoir par la force qui peut entrainer le pays a l’aventure. Ainsi nous rappelons que l’article 22 de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques ne reconnait aux ambassades que les seules franchises diplomatiques c’est a dire l’inviolabilite des locaux et des biens. Alors s’interrogent-ils également les missions diplomatiques à l’étranger constituent-elles des prolongement du territoire nationale? Quelle sera dont-elle la valeur textes juridiques pris et des actes posés en dehors de territoire nationale?
Tout comme le peuple gabonais, les 44 restent attaché aux principes de l’article premier de la loi fondamentale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Or
Please enter your comment!
Please enter your name here